Logo Bremen Erleben!

FAQ: Questions et réponses sur le virus corona

Schematische Darstellung eines Virus
Vous trouverez ici des réponses compréhensibles aux questions les plus fréquemment posées au quotidien sur la lutte contre le virus corona à Brême.

Quelle: WFB GmbH - DGL

Questions et réponses

Le désir d’un retour à la normalité habituelle d’avant le virus grandit – mais la pandémie n’est pas terminée ! Actuellement, les chiffres augmentent d’un jour à l’autre. Cette augmentation est inquiétante et nous oblige à réagir en prenant de nouvelles mesures. L’objectif doit être de la stopper et de redescendre le plus rapidement possible sous le seuil critique.

Soyez particulièrement vigilants, raisonnables et respectueux. Respectez la distance minimum et les règles d’hygiène et portez un masque couvrant la bouche et le nez pour protéger également les autres.

1. Le port du masque est-il obligatoire à Brême ?
Oui. Le port d’un masque couvrant la bouche et le nez est obligatoire pour emprunter les transports en commun locaux ainsi que pour faire ses achats. Cela ne concerne pas les enfants de moins de six ans et les personnes pour lesquelles il n’est pas judicieux pour des raisons de santé de porter un masque couvrant la bouche et le nez. Dans ce cas, il serait utile de porter un document justificatif avec soi, afin d’éviter toute demande ou discussion dans des situations concrètes.

Le port du masque est obligatoire également

  • dans les abris bus/tram de la BSAG ainsi que sur des quais clairement délimités, par exemple Domsheide, devant la Hauptbahnhof, Wilhelm-Kaisenbrücke
  • sur la place devant la gare
  • sur les marchés
  • ainsi qu’à l’intérieur des bâtiments publics et des administrations.

Les personnes qui refuseront de porter un masque couvrant la bouche et le nez dans ces lieux s’exposent à devoir payer une amende de 50 euros.

Cette obligation peut être étendue à d’autres lieux dans l’espace public, à savoir lorsque la distance minimum ne peut pas être respectée, par exemple dans les zones piétonnes, aux alentours de la Sielwall et sur la Schlachte. Veuillez prêter attention aux informations dans la presse quotidienne, à la radio et à la télévision locale.

2. Quand je vais au restaurant, au café, dans un bar ou autre, est-ce que je dois laisser mes coordonnées ?
Oui. C’est obligatoire. Le patron/la patronne du restaurant, du bar ou autre doit également veiller à ce que les clients en salle laissent leurs coordonnées. Cela est très important pour pouvoir retrouver les contacts lorsqu’un membre du personnel ou un client est infecté. Si le patron/la patronne constate qu’un client n’a pas donné ses coordonnées ou a donné des coordonnées fausses, ce client ne doit plus être servi. Le patron/la patronne doit lui demander de quitter l’établissement ou de donner ses coordonnées correctes. Depuis le 8 octobre 2020, les clients risquent de devoir payer une amende pouvant atteindre 100 euros. Les restaurants/bars qui ne tiennent pas leurs listes correctement sont passibles d’une amende pouvant atteindre 2 500 euros.

3. Est-il vrai que la vente de bière est interdite en dehors de l’établissement ?
C’est vrai. Depuis le 12 octobre 2020, les kiosques, snack-bars, supermarchés, stations-service, bars et restaurants ne sont pas autorisés à vendre des boissons alcoolisées à l’extérieur de 23 heures à 6 heures. Cette règle s’applique à toute la ville.

N.B. : Conformément à la législation locale, il est interdit de s’installer de façon permanente dans les rues, les espaces publics ou sur les bancs pour consommer de l’alcool et gêner ainsi les autres de manière inacceptable.

4. Y a-t-il des horaires de fermeture obligatoire ?
Oui. Les établissements tels que les bars et les restaurants ne peuvent être ouverts qu’entre 6 heures et 23 heures.

5. Je prévois d’organiser une fête chez moi. Qu’est-ce que je dois respecter ?
Il est vivement recommandé de limiter fortement le nombre de visites chez vous. Faites passer la consigne à vos amis, vos connaissances et votre famile et demandez-leur de respecter et faire respecter cette règle.

6. Quels sont les évènements autorisés ?
Pour les mariages, les enterrements, les anniversaires et évènements similaires dans des salles publiques ou louées (y compris terrasses, cours intérieures, etc.) le nombre d’invités est limité à 25. Si des boissons alcoolisées sont consommées, le nombre est limité à 10 personnes. Cette règle s’appliquera jusqu’à ce que le taux d’incidence soit inférieur à 50 et n’augmente plus.

Pour tous les autres évènements, comme les concerts, lectures, représentations de théâtre, le nombre de participants est limité à 100 au maximum et à 10 si des boissons alcoolisées sont servies. L’organisateur / organisatrice doit veiller à noter les coordonnées des invités. ll est important pour la lutte contre la pandémie de pouvoir retrouver les contacts en cas d’infection. L’organisateur / organisatrice doit établir un protocole sanitaire précisant entre autres qu’une distance minimum de 1,5 mètre entre les participants doit être respectée et que l’hygiène des mains est assurée. Le protocole sanitaire doit être présenté sur demande.

Les grands évènements accueillant plus de 1 000 personnes tels que les fêtes populaires, les fêtes foraines, les grands évènements sportifs avec des spectateurs et des spectatrices, les grands concerts, les festivals, fêtes de rue, fêtes du vin, « Schützenfeste », sont interdits au moins jusqu’au 31 décembre 2020.

En revanche, les salons, congrès, conférences, foires-expositions professionnelles, marchés spécialisés et évènements comparables peut être autorisés, quel que soit le nombre de participants. Dans ce cas, l’évènement doit être déclaré à la police municipale (Ordnungsamt), un protocole sanitaire approprié doit être présenté et une liste nominative des participants doit être tenue.

7. Avec qui est-ce que je peux sortir ?
Depuis le 12 octobre 2020, 5 personnes de différentes familles peuvent se rencontrer. Les membres de deux familles peuvent également se rencontrer ainsi que les membres de ces familles (époux ou épouse, compagnon ou compagne, partenaires vivant en commun ainsi que leurs enfants [famille recomposée], parents en ligne directe ainsi que frères et sœurs et leurs enfants).

Mais la règle de distanciation d’au moins 1,5 mètre reste valable partout où cela est possible.

Il est cependant rappelé : tout contact constitue un nouveau risque de se contaminer et de contaminer les autres, même si on ne présente soi-même aucun symptôme. Protégez les personnes plus âgées et celles qui font partie d’un groupe à risques. Le seul fait de faire partie d’une famille ne protège personne d’une contamination.

8. Je voyage à l’étranger. Qu’est-ce que je dois respecter ?
Les règles actuelles seront modifiées d’ici le 15 octobre. Il est donc particulièrement important et nécessaire que vous vous informiez avant votre retour en Allemagne sur les règles applicables.

Le gouvernement fédéral vérifie en permanence quels pays doivent être classés comme zones à risques. Les zones à risques peuvent se trouver également au sein de l’UE. Vous trouverez une liste des zones à risques actuelle – comprenant la Turquie – sur le site de l’Institut Robert-Koch ici. Veuillez-vous informer en détail avant le départ et à votre retour.

Les personnes ayant séjourné 14 jours avant leur arrivée à Brême dans une zone à risques doivent se mettre en quarantaine immédiatement dès leur retour et se rendre directement au lieu de la quarantaine. Elles doivent également informer le service d’ordre public de Brême (Ordnungsamt) (infektionsschutz@ordnungsamt.bremen.de) ou les autorités sanitaires de Bremerhaven (0471/5902281). Dans le cas contraire, une amende sera infligée.

Des exceptions à la quarantaine sont possibles en cas de résultat de test négatif (en allemand ou en anglais), celui-ci ne devant pas dater de plus de 48 heures. Les autorités sanitaires décident des exceptions.

9. Est-il possible de rendre visite à ma grand-mère, à mon père, à mes parents proches, dans un EPAHD, une maison de retraite ou à l’hospice ?
Il est conseillé de se renseigner auparavant auprès de l’établissement sur les règles actuelles concernant les visites.

10. Quels établissements ne sont pas autorisés à ouvrir au public ?

  • Les clubs, discothèques, salles des fêtes et établissements similaires restent fermés.
  • Les règles seront progressivement assouplies à partir du 15 setpembre dans des conditions strictres pour les lieux de prostitution.

11. Les cinémas et les théâtres sont-ils ouverts ?
Les cinémas, les théâtres, les opéras et les salles de concert avec des places assises fixes peuvent à nouveau ouvrir. Certaines règles s’appliquent ici aussi : 100 personnes au maximum sont autorisées dans les espaces clos et à l’extérieur ; la distance minimum de 1,5 mètre doit bien entendu être respectée. Il existe des listes de noms, sur lesquelles les invités doivent s’inscrire. Les établissements doivent présenter un protocole sanitaire. Si des boissons alcoolisées sont servies, le nombre de personnes est limité à 10 au maximum.

12. Les magasins, les musées, les bibliothèques et lieux similaires sont ouverts. Y a-t-il des restrictions ?
Dans tous les cas les règles suivantes s’appliquent pour réduire le risque de contamination :

  • port du masque couvrant la bouche et le nez,
  • protection sanitaire du personnel de caisse,
  • respect de la distance minimum de 1,5 m,
  • restriction d’accès,
  • éviter les files d’attente et les rassemblements de personnes (par ex. supprimer les possibilités de s‘asseoir).

13. Est-ce qu’en tant que commerce de détail je dois également présenter un protocole sanitaire ? Est-ce qu’il doit être autorisé ?
Les commerces de détail ne sont pas obligés de présenter de protocole sanitaire. Mais ils doivent s’attendre à des contrôles. Les manquements seront poursuivis. S’il n’y est pas remédié, des amendes peuvent être infligées. Cela peut même entraîner la fermeture du magasin.

Les exploitants de centres commerciaux doivent présenter un protocole sanitaire au service d’ordre public à l’adresse infektionsschutz@ordnungsamt.bremen.d

14. Existe-t-il des restrictions pour les prestataires de services et les artisans ?
Les services et les prestations d’artisans pour lesquels il n’est pas possible de respecter une distance de 1,5 mètre entre les personnes sont autorisés si des mesures sanitaires sont prises et semblent appropriées pour réduire les risques de contamination pour les clients.

15. Est-ce que je peux accueillir des hôtes dans mon hôtel ou dans mon appartement de vacances ?
Les vacanciers et clients sont toujours bienvenus. Mais des conditions spéciales sont applicables ici également.

16. L’ordonnance s’applique-t-elle également aux manifestations ?
Les rassemblements publics et non publics conformément à l’art. 8 GG (loi fondamentale) sont exclus de l’interdiction. Dans la mesure où il ne s’agit pas d’une réunion d’urgence ou spontanée, elles doivent être déclarées aux autorités compétentes pour les rassemblements au moins 48 heures avant leur annonce, par téléphone, par écrit ou par email. Comme des personnes malades, suspectées d’être malades, suspectées d’être contagieuses ont déjà été détectées à Brême, les autorités compétentes peuvent interdire le rassemblement, le limiter ou y mettre des conditions.

17. Qu’est-ce qui se passe, si je ne respecte pas l’interdiction ?
Les infractions peuvent être sanctionnées par des amendes, des pénalités ou des peines de prison allant jusqu'à deux ou cinq ans respectivement.

En cas de non-respect ou de violation de l’ordonnance, il est possible d'appliquer une contrainte directe (conformément aux articles 11 et suivants de la loi sur l'exécution des décisions administratives de Brême). Cela signifie que les invités/participants peuvent être expulsés du lieu et que les lieux ou l’établissement peuvent être fermés.

Vous trouverez le catalogue des amendes ici.

18. Qu’est-ce qui se passe après expiration de l’ordonnance ?
La situation est réétudiée en permanence. Le sénat informera la population avant l’expiration du règlement en vigueur, pour préciser si une adaptation des mesures ou une prolongation temporelle est nécessaire ou non. La priorité est accordée à la santé de la population.

19. Où est-ce que je peux trouver l’ordonnance en vigueur ?
Vous trouverez le texte de l’ordonnance actuelle ici.

20. Qui a droit à une indemnisation conformément au §§ 56 IfSG (Loi allemande sur la protection contre les infections) ?
Les groupes de personnes suivants, en particulier, ont droit à une indemnisation :

  • les personnes infectées par le coronavirus (s’il n’y avait pas d’arrêt maladie)
  • les personnes de contact de la catégorie 1
  • les personnes ayant la garde d’enfants et ne pouvant pas exercer leur profession parce que les crèches ou les écoles sont fermées temporairement sur ordre des autorités

Ordonnance en langage simple

L'ordonnance est disponible en format PDF à télécharger dans une version linguistique simple.

Schematische Darstellung eines Virus

Catalogue des amendes

Quiconque enfreint les réglementations applicables en matière de lutte contre le virus corona encourt une amende. Ces sanctions figurent dans le catalogue des amendes.

Das könnte euch auch interessieren

Mit Seife eingeseifte Hände neben einem laufenden Wasserhahn

Coronavirus

Infos und Links zur aktuellen Lage in Bremen

Quelle: Adobe Stock / 手洗い

Zeichnung von einer älteren Frau in Begleitung bei einem Arzt.

Gesundheit

Ärzte, Apotheken, Krankenhäuser, Not-Dienste

Quelle: Lebenshilfe für Menschen mit geistiger Behinderung Bremen e.V.