Logo Bremen Erleben!

FAQ: Questions et réponses sur le virus corona

Schematische Darstellung eines Virus
Vous trouverez ici des réponses compréhensibles aux questions les plus fréquemment posées au quotidien sur la lutte contre le virus corona à Brême.

Quelle: WFB GmbH - DGL

Quel niveau d’alerte est-il en vigueur actuellement à Brême ?

Questions et réponses

Un nouveau plan d’alerte graduel est entré en vigueur le 1er octobre 2021. Le niveau d’alerte est déterminé en fonction du nombre de malades du Covid-19 hospitalisés. Le taux hebdomadaire d’incidence des hospitalisations donne le nombre de patientes et de patients Covid-19 admis à l’hôpital en sept jours pour 100 000 personnes. Un nouveau niveau d’alerte – le niveau 4 – est appliqué depuis le 10 janvier 2022.

Il y a donc maintenant cinq niveaux d’alerte : 0, 1, 2, 3 et 4. Ils déterminent les mesures à prendre pour enrayer la pandémie.

Niveau 0 – (Taux d’incidence des hospitalisations 0 à 1,5): Il est recommandé de respecter la distance physique minimum et les règles sanitaires habituelles et d’aérer les pièces. De plus – et cela est valable pour les quatre niveaux – le port d’un masque à usage médical est obligatoire dans les magasins, les bus, les tramways et les trains. Les établissements et les organisateurs d’événements doivent avoir établi des protocoles sanitaires et une liste des noms doit être tenue dans les lieux fermés.

Niveau 1 – (Taux d’incidence des hospitalisations 1,5 à 3): Les règles pour le niveau 0 s’appliquent également au niveau 1 et, en plus, la règle des 3G est applicable en intérieur dans tous les établissements recevant du public. Cela veut dire que les personnes vaccinées, guéries du Covid-19 ou testées sont autorisées à participer à des événements, à aller au restaurant, au théâtre ou à se rendre dans un club – sans jauge maximale, sans règles de distanciation physique et sans obligation de porter un masque.

Niveau 2 – (Taux d’incidence des hospitalisations 3 à 6): Les règles pour le niveau 0 s’appliquent également au niveau 1 et, en plus, la règle des 2G est applicable en intérieur dans tous les établissements recevant du public. Dans ce cas, seules les personnes vaccinées et guéries du Covid-19 peuvent accéder à ces établissements sans jauge maximale, sans règles de distanciation physique et sans obligation de porter un masque. Les enfants et adolescents de moins de 16 ans de toute façon, les jeunes à partir de l’âge de 16 ans s’ils présentent une attestation de l’école ainsi que les personnes qui ne peuvent pas se faire vacciner pour des raisons de santé sont dispensés de respecter la règle des 2G. Ces dernières doivent présenter un test négatif et un certificat médical. De plus, la distance minimum en dehors du domicile doit de nouveau être respectée. Le port du masque est également obligatoire en intérieur, hors domicile.

Niveau 3 – (Taux d’incidence des hospitalisations supérieur à 6): Les règles pour le niveau 2 s’appliquent également au niveau 3. De plus, la règle des 2G+ est applicable dans les clubs, les bars, les discothèques et les salles des fêtes.

Niveau 4 – (Taux d’incidence des hospitalisations supérieur à 9): Les règles pour le niveau 3 s’appliquent également au niveau 4. Mais en plus, la règle des 2G+ est applicable partout où s’appliquait jusqu’ici la règle des 2G ou la règle des 3G, c’est-à-dire qu’elle s’applique également dans les bars et restaurants et les établissements culturels tels que, entre autres, les théâtres et les cinémas. Dans les administrations, seules les personnes vaccinées, guéries et testées (3G) peuvent être reçues.
La règle des 2G+ ne s’applique pas aux enfants et adolescents de moins de 18 ans. Sont également dispensées de l’obligation de se tester toutes les personnes entièrement vaccinées dans les trois premiers mois suivant la dernière injection, les personnes ayant reçu leur dose de rappel (« booster ») et celles qui peuvent prouver qu’elles ont été infectées par le coronavirus dans les trois derniers mois ou qui ont reçu après leur infection une dose de rappel du vaccin il n’y a pas plus de trois mois.

1. Quel niveau d’alerte est-il en vigueur actuellement à Brême ?
www.inneres.bremen.de/corona-die-haeufigsten-fragen-und-antworten-23460


2. Je dois réduire mes contacts – qu’est-ce qui est encore autorisé ?
Nous devons empêcher le variant Omicron de se propager rapidement. Il faut donc réduire les contacts. Cela vaut pour les personnes non vaccinées comme pour celles qui sont vaccinées et guéries du Covid-19.
Les rassemblements privés sont limités à 10 personnes au maximum. Cela est valable pour les rassemblements en intérieur comme en extérieur ainsi que pour les personnes vaccinées, celles qui sont guéries du Covid-19 et celles qui ne sont pas vaccinées. Les enfants jusqu’à l’âge de 14 ans ne sont pas comptés. Dès qu’une personne non vaccinée est présente, les règles sont – comme jusqu’ici – plus strictes : dans ce cas, le rassemblement est limité aux membres du foyer et à deux autres personnes au maximum.


3. Que signifient « 3G » et « 2G » ? Et 2Gplus, ou 2G+ ?
3G désigne les personnes vaccinées, guéries et testées (Geimpfte, Genesene, Getestete). 2G désigne les personnes vaccinées et guéries (Geimpfte, Genesene). Pour 2Gplus, ou 2G+, un test négatif est exigé en plus. La règle des 2G+ ne s’applique pas aux enfants et adolescents de moins de 18 ans.

4. Que signifie « taux d’incidence des hospitalisations » ?
Le niveau d’alerte dépend essentiellement du nombre de patients Covid-19 hospitalisés. Le taux hebdomadaire d’incidence des hospitalisations donne le nombre de patientes et de patients Covid-19 admis à l’hôpital en sept jours pour 100 000 personnes.

5. Qu’est-ce qui est valable comme certificat de test ?
Un certificat de test est, soit le résultat négatif d’un test rapide réalisé dans un centre de dépistage, soit un test PCR négatif. Le test rapide ne doit pas dater de plus de 24 heures et le test PCR ne doit pas dater de plus de 48 heures. Les tests rapides effectués dans le cadre d’un protocole sanitaire en entreprise sont également reconnus. De plus, on peut réaliser un autotest sous la supervision d’une personne responsable avant d’accéder à un établissement ou une entreprise. Ce test ne peut cependant être utilisé que dans l’établissement en question. Un certificat ne peut pas être établi.

6. Je suis vacciné(e) ou j’ai eu le Covid-19 – est-ce que je dois malgré tout fournir un certificat de test lorsque la règle des 2G+ s’applique ?
Un test n’est pas nécessaire pour les personnes ayant un schéma vaccinal complet depuis trois mois au maximum ou les personnes ayant reçu leur dose de rappel (« booster »). Cela vaut également pour les personnes guéries pouvant prouver qu’elles ont été infectées par le coronavirus au cours des trois mois précédents. Les personnes guéries qui ont reçu une dose de rappel (« booster ») ne sont pas non plus obligées de se tester dans les trois premiers mois suivant l’injection de la dose de rappel.


7. Est-ce que les moins de 16 ans doivent présenter un certificat de test ?
Les moins de 16 ans ne doivent pas présenter de certificat de test, car ils sont de toute façon testés régulièrement dans le cadre scolaire ou pour l’école. Pour les jeunes de plus de 16 ans qui vont encore à l’école et qui sont testés régulièrement dans ou pour l’établissement scolaire, une attestation de l’école suffit.
Particularité pendant les vacances scolaires : Étant donné que pendant les vacances scolaires, les élèves ne sont pas testés régulièrement par et dans les écoles, ils doivent présenter un test négatif pour pouvoir prendre le bus, le tramway et le train ou fournir la preuve qu’ils sont vaccinés ou guéris du Covid-19. Cette règle s’applique aux enfants et adolescents à partir de l’âge de 6 ans.


8. Est-ce que la règle des 2G s’applique dans tous les commerces ?
Oui. La règle des 2G s’applique dans les commerces de détail. Elle ne s’applique pas aux commerces de première nécessité comme par exemple les supermarchés, les pharmacies, les drogueries. Des exceptions sont possibles pour les personnes pour lesquelles il n’y a pas de recommandation générale de vaccination, qui ne peuvent pas être vaccinées pour des raisons de santé. Ces personnes doivent présenter un test à jour. Une exception est faite également pour les enfants et les adolescents.


9. À quoi servent les bracelets dans les commerces de détail ?
Ces bracelets sont destinés à simplifier le contrôle à l’entrée des magasins et des établissements ainsi que pour les clientes et les clients et éviter les contrôles multiples. Deux bracelets différents sont acceptés : « BGG Gastronomie? - ABER SICHER! 2GCheck » (BGG Gastronomie ? BIEN SÛR ! Contrôle 2G) et « Bremen erleben – 2G-Check » (À la découverte de Brême – Contrôle 2G). Avec l’un de ces bracelets au poignet, les visiteurs et les clients ont accès à tous les établissements de toute la ville de Brême pour lesquels un contrôle de la règle des 2G est exigé (p. ex. aux commerces de détail, aux salons de coiffure et aux autres lieux accessibles uniquement aux personnes vaccinées et guéries du Covid-19 [2G]). Ces bracelets peuvent être utilisés également dans les transports urbains où la règle des 3G s’applique.

10. Où la règle des 2G+ s’applique-t-elle ?
À partir du niveau d’alerte 4, la règle des 2G+ s’applique également dans les bars, les restaurants et les établissements culturels, aux prestations de service impliquant une proximité physique, à la pratique sportive en intérieur ainsi qu’aux hôtels, à l’arrivée et deux fois par semaine pour les séjours de plusieurs jours. Sont dispensées de fournir le certificat de test supplémentaire les personnes ayant reçu leur deuxième dose au cours des trois mois précédents et toutes les personnes ayant reçu leur dose de rappel (« booster »). La règle des 2G+ ne s’applique pas non plus aux personnes guéries dont l’infection ne remonte pas à plus de trois mois ou ayant reçu leur dose de rappel (« booster ») il n’y a pas plus de trois mois ainsi qu’aux enfants et adolescents de moins de 18 ans.


11. Les clubs et discothèques sont-ils encore ouverts ?
À Brême les clubs et les discothèques sont déjà fermés depuis le 24 décembre 2021.

12. Où est-ce que je dois porter un masque ?
Le port d’un masque facial à usage médical est obligatoire dans les bus, les tramways et les trains ainsi que dans les grandes surfaces et les magasins. Depuis le 1er janvier 2022, le port d’un masque FFP2 est obligatoire dans les bus et les tramways. À partir du 10 janvier 2022, le port d’un masque FFP2 est également obligatoire dans les commerces de détail au niveau d’alerte 4. À partir du 24 janvier 2022, le port d’un masque FFP2 sera également obligatoire dans les commerces de première nécessité, donc aussi dans les grandes surfaces, les boulangeries, les drogueries, les pharmacies. etc. au niveau d’alerte 4.
Pour les enfants entre 6 et 15 ans, un masque en tissu couvrant la bouche et le nez suffit. Les enfants de moins de 6 ans et les personnes pour lesquelles il n’est pas judicieux pour des raisons de santé de porter un masque couvrant la bouche et le nez ne sont pas obligés de porter un masque. Des exceptions s’appliquent également aux personnes sourdes et malentendantes, aux personnes qui communiquent avec elles ainsi qu’à celles qui les accompagnent. lI serait utile d’avoir sur soi un document justificatif, afin d’éviter toute demande ou discussion dans des situations concrètes.
Le port du masque est obligatoire aussi pour tous les élèves dans toutes les classes.

Les personnes qui refuseront de porter un masque facial à usage médical dans ces lieux s’exposent à devoir payer une amende d’au moins 50 euros.


13. Est-ce que je dois donner mes coordonnées au restaurant ou au bar ?
Oui, toujours. En intérieur, vous devez laisser votre nom et vos coordonnées, soit par appli, soit en vous inscrivant sur le cahier de rappel. En terrasse et à l’extérieur, cela n’est pas nécessaire.

14. Qui doit s’isoler chez soi (quarantaine) et pendant combien de temps ?
Pendant toute la durée de l’isolement, vous n’êtes pas autorisé-e à sortir de la maison ou de l’appartement, même pas avec le chien, pour faire des courses ou vous promener. Vous n’êtes pas non plus autorisé-e à recevoir des visites. Ne l’oubliez pas : cette mesure est destinée à protéger votre famille, les voisins et toutes les autres personnes de votre entourage. Des amendes peuvent être infligées si les règles de la quarantaine ne sont pas respectées.
Personnes infectées : Dès que vous avez été testé-e positif/ve, vous devez vous isoler (quarantaine). L’isolement prend fin au plus tôt au bout de 14 jours, mais uniquement si vous n’avez pas eu de symptômes pendant 48 heures, si vous pouvez présenter un test négatif et si vous avez l’accord de votre médecin.
Personnes testées : Les personnes ayant fait un test rapide dont le résultat est positif doivent également s’isoler pendant 14 jours. La quarantaine peut être levée si le résultat d’un test PCR effectué après le test rapide est négatif.
Cas contacts : Dès que vous apprenez que vous avez été en contact avec une personne infectée, vous devez vous isoler. Vous devez rester isolé-e jusqu’au 10ème jour suivant le dernier contact avec cette personne. Vous avez toutefois le droit de sortir pour un court instant sur votre balcon, votre terrasse ou dans le jardin de votre maison. À partir du 5ème jour, vous pouvez faire un test PCR. Si ce test est négatif, vous êtes autorisé-e à mettre fin à la quarantaine. À partir du 7ème jour, vous pouvez faire un test rapide antigénique. Si ce test est négatif, vous pouvez également mettre fin à la quarantaine.
Sont dispensées de s’isoler comme cas contacts les personnes entièrement vaccinées ou ayant eu le Covid-19 avec des symptômes. Les personnes vaccinées sont entièrement immunisées à partir du 15ème jour suivant la dernière injection.

Les membres du foyer d’un cas contact asymptomatique ne sont pas obligés de s’isoler. Cela change si des symptômes apparaissent ou si cette personne est testée positive. Les membres du foyer deviennent alors eux-mêmes cas contacts.
Pour avoir tous les détails, y compris sur vos obligations pendant la période d’isolement, adressez-vous au Gesundheitsamt par téléphone au numéro 0421 361 15 113 ou par e-mail à l’adresse office@gesundheitsamt.bremen.de


15. Je suis complètement vacciné-e. Est-ce que je dois quand même m’isoler ?
Si vous êtes cas contact, vous n’êtes pas obligé-e de vous isoler si vous êtes complètement vacciné-e ou si vous avez eu le Covid-19 avec des symptômes.
Peu importe que vous soyez vacciné-e ou non : si votre test rapide ou votre test PCR est positif, vous devez obligatoirement vous isoler.


16. Qu’est-ce que je dois faire quand je rentre de voyage ?
Obligation d’enregistrement :
Si vous avez séjourné dans une zone à haut risque ou une zone à circulation de virus variant au cours des dix derniers jours précédant votre entrée sur le territoire allemand, vous devez vous enregistrer en ligne (digitale Einreiseanmeldung).
Cette mesure ne concerne pas, par exemple, les personnes qui ne font que traverser une zone à haut risque ou une zone à circulation de virus variant sans s’arrêter/faire escale ou qui font la navette pour des raisons professionnelles.
Obligation de fournir un justificatif sanitaire :
Les personnes âgées de 12 ans et plus qui se rendent à Brême doivent se faire tester avant leur départ et présenter un test dont le résultat est négatif au transporteur, par exemple à la compagnie aérienne. Au contrôle à l’arrivée en Allemagne également, ce justificatif peut être demandé par la police fédérale. Les personnes vaccinées et celles qui sont guéries du Covid-19 doivent avoir sur elles le justificatif (certificat de vaccination ou certificat de rétablissement selon le cas) au moment de leur entrée sur le territoire allemand.
Les personnes âgées de 6 ans et plus qui ont séjourné dans une zone à circulation de virus variant au cours des dix derniers jours précédant leur entrée sur le territoire allemand doivent avoir sur elles dans tous les cas un certificat de test PCR négatif. Le test PCR ne doit pas dater de plus de 48 heures. Le certificat de vaccination ou de rétablissement ne suffit pas. Cette obligation vaut également pour les voyageurs qui ne font qu’escale en Allemagne.
Obligation de quarantaine :
Les personnes ayant séjourné dans une zone à haut risque au cours des dix derniers jours précédant leur entrée sur le territoire allemand, doivent s’isoler immédiatement après leur arrivée pour une durée de 10 jours.
Si des symptômes de la maladie apparaissent, informer les autorités compétentes.
La durée de l’isolement peut être raccourcie si un certificat de vaccination, un certificat de rétablissement ou un certificat de test est transmis.
Le test peut être fait au plus tôt 5 jours après l’arrivée.
Pour les enfants de moins de 12 ans, l’isolement prend fin déjà au bout de cinq jours.
Vous êtes autorisé-e à quitter le lieu de la quarantaine pour vous rendre au centre de dépistage. Si ce test est négatif, vous pouvez mettre fin à la quarantaine.
Cette mesure ne concerne pas, par exemple, les personnes qui ne font que traverser une zone à haut risque ou une zone à circulation de virus variant sans s’arrêter/faire escale ou qui font la navette pour des raisons professionnelles.
Les personnes ayant séjourné dans une zone à circulation de virus variant au cours des dix derniers jours précédant leur entrée sur le territoire allemand, doivent s’isoler immédiatement après leur arrivée pour une durée de 14 jours.
Dans ce cas également, la durée de l’isolement peut être réduite dans les conditions décrites plus haut si la zone est rétrogradée dans la catégorie des zones à taux d’incidence élevé après votre arrivée et avant la fin de l’isolement ou si vous êtes entièrement vacciné-e avec un vaccin dont il est démontré qu’il protège contre le variant en question.
L’isolement prend fin avant la fin des périodes mentionnées si la zone n’est plus classée comme zone à haut risque ou zone à circulation de virus variant.
Vous trouverez d’autres exceptions et des informations complémentaires sur le site www.gesundheitsamt.bremen.de. Les personnes qui souhaitent s’informer sur les régions désignées comme zone à haut risque ou zone à circulation de virus variant peuvent consulter le site : www.rki.de.
Vous trouverez plus d’informations à ce sujet sur le site du ministère fédéral de la Santé ici et sur celui de la sénatrice pour la Santé ici.


17. Où est-ce que je peux trouver des informations sur les règles applicables dans les écoles ?
Vous trouverez ici les informations concernant les crèches, les jardins d’enfants et les écoles.


18. Qui a droit à une indemnisation conformément à l’art. 56 de l’IfSG (loi allemande sur la protection contre les infections) ?
Les groupes de personnes suivants, en particulier, ont droit à une indemnisation :

  • les personnes infectées par le coronavirus (s’il n’y avait pas d’arrêt maladie)
  • les cas contacts
  • les personnes ayant la garde d’enfants et ne pouvant pas exercer leur profession parce que les crèches ou les écoles sont fermées temporairement sur ordre des autorités.


19. Je suis ne suis pas vacciné-e. Est-ce que j’ai quand même droit à une indemnisation ?
Les personnes qui choisissent de ne pas se faire vacciner et sont obligées de s’isoler et ne peuvent pas travailler, n’ont plus droit à une compensation de la perte de salaire depuis le 1er décembre 2021. Cette mesure s’appliquera également aux personnes qui ont fait un « voyage évitable » à l’étranger dans une zone à risque où le nombre des infections est élevé et qui doivent s’isoler à leur retour.


20. Est-ce que mon salaire est suspendu aussi dans le cas d’une infection ?
Non. Le salaire est maintenu en cas d’arrêt maladie.


21. Qu’est-ce qui se passe si je ne respecte pas les mesures ?
Les infractions peuvent être sanctionnées par des amendes, des pénalités ou des peines de prison allant jusqu'à deux ou cinq ans respectivement.
En cas de non-respect ou de violation de l’ordonnance, il est possible d'appliquer une contrainte directe (conformément aux articles 11 et suivants de la loi sur l'exécution des décisions administratives de Brême). Cela signifie que les invités/participants peuvent être expulsés du lieu et que les lieux ou l’établissement peuvent être fermés.
Vous trouverez le catalogue des amendes ici.


22. L’ordonnance s’applique-t-elle également aux manifestations ?
Les restrictions ne s’appliquent pas aux rassemblements publics et non publics conformément à l’art. 8 GG (loi fondamentale). Dans la mesure où il ne s’agit pas d’un rassemblement d’urgence ou spontané, ils doivent être déclarés aux autorités compétentes pour les rassemblements au moins 48 heures avant leur annonce, par téléphone, par écrit ou par e-mail. Les autorités compétentes peuvent interdire le rassemblement, le limiter ou y mettre des conditions.


23. Où est-ce que je peux trouver l’ordonnance en vigueur ?
Vous trouverez le texte de l’ordonnance actuelle ici. NB : Il se peut qu’il y ait d’autres ordonnances modificatives sur le site www.gesetzblatt.bremen.de. Vous trouverez la version actuelle avec toutes les modifications dans le portail d’information générale ici.

Ordonnance en langage simple

L'ordonnance est disponible en format PDF à télécharger dans une version linguistique simple.

Schematische Darstellung eines Virus

Catalogue des amendes

Quiconque enfreint les réglementations applicables en matière de lutte contre le virus corona encourt une amende. Ces sanctions figurent dans le catalogue des amendes.

Das könnte euch auch interessieren

Mit Seife eingeseifte Hände neben einem laufenden Wasserhahn

Coronavirus

Infos und Links zur aktuellen Lage in Bremen

Quelle: Adobe Stock / 手洗い

Zeichnung von einer älteren Frau in Begleitung bei einem Arzt.

Gesundheit

Ärzte, Apotheken, Krankenhäuser, Not-Dienste

Quelle: Lebenshilfe für Menschen mit geistiger Behinderung Bremen e.V.

social media